Dominus Vobiscum Lupulus de la Microbrasserie Charlevoix

Dominus Vobiscum Lupulus de la Microbrasserie Charlevoix
03 Sep 2014

Dominus Vobiscum Lupulus
Triple belge houblonnée
10%
750 ml
Microbrasserie Charlevoix

 

Voici un grand classique de la bière québécoise que nous offre la microbrasserie Charlevoix. C’est donc une triple de style belge, mais houblonnée plus que d’habitude, comme le veut la tradition américaine. Elle s’inscrit dans la lignée de la triple XXX de Dunham ou de la triple Houblon de Chouffe.

La bière est blonde et légèrement voilée. La mousse est gargantuesque et d’une impressionnante densité. Une légère effervescence est perçue à travers le liquide.

Au nez, ça sent beaucoup moins les houblons que dans nos souvenirs. Les effluves d’épices et de divers phénols rappellent les levures belges d’une Triple conventionnelle. On sent un peu de citron, de pamplemousse et de foin.

En bouche, les houblons viennent finalement mettre leur touche personnelle! Ça ressemble à de la résine de sapin. Le corps est assez rond et mielleux, et une assez importante chaleur d’alcool est présente. Les levures belges caractéristiques sont toujours de la partie. Une bonne amertume, rappelant l’important houblonnage qu’a subi la bière. Celui-ci rappelle d’ailleurs le bonbon. Des saveurs plus rustiques se mêlent à ce puissant cocktail : foin, herbe, grains etc.

Appréciation générale : Le nez nous semblait plus expressif à notre première dégustation, mais comme c’est une bière qui évolue beaucoup il se peut qu’elle n’ait pas exactement le même âge que notre précédente. Tout compte fait elle reste une expérience vraiment intéressante et le mélange de saveurs assez hétéroclite est très appréciable. C’est vraiment un grand cru, la bouteille fait belle impression aussi d’ailleurs! On en boirait n’importe quand, rares sont ceux qui aiment la bière artisanale et qui peuvent dire qu’ils n’aiment pas la DV Lupulus. Note : 18/20

Par Manuel et Simon

Note
90 %

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme Manuel et Philippe. J’ai réalisé une maîtrise en anthropologie qui porte sur le thème de l’ancrage régional des microbrasseries du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouvait à la SAQ aux débuts des années 2010 (une sélection assez limitée donc) puis en boutiques spécialisées par la suite. Les styles que j’affectionne le plus sont les Saisons, les bières sauvages, les IPA, les Pilsners, les Lambics, les Barleywines, les Stouts, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Comments

  1. […] -Dominus Vobiscum Lupulus de la Microbrasserie Charlevoix : Un très bel exemple du style triple houblonnée, disponible à l’année en plus! […]

  2. Devrait-elle être considérée comme une IPA? Me semble qu’elle était très houblonneuse, et je n’ai pas vraiment apprécié. Mais, venant de quelqu’un qui n’aime pas vraiment les IPA, il faut prendre mon avis avec beaucoup de réserve… d’oh!

  3. […] générale : J’ai beaucoup aimé. Assez différente de la Triple XXX de Dunham et de la Dominus Vobiscum Lupulus de la Microbrasserie Charlevoix, chaque saveur est très riche et délicieuse. À découvrir! […]

  4. Au dépanneur à deux pas de chez moi il y a des Lupulus datant de juin 2015 vendu à 5,49$ l’unité. Est-ce que cette bière devrait encore être très bonne advenant que je m’en procure une à cet endroit?
    Merci !

    • Bonjour Martin,

      Ça mériterait peut-être un essai (comme c’est presque à moitié prix), seulement pour voir comment ça a pu évoluer mais je n’aurais personnellement pas de grosses attentes compte tenu que le houblonnage intense est sa principale qualité lorsqu’elle est jeune. De plus, son «bon» vieillissement dépendra surtout des conditions d’entreposage (un frigo est beaucoup plus adéquat à la conservation que la tablette d’un commerce).

      Au mieux ce sera une Triple qui aura perdu son houblon mais qui présentera tout de même les caractéristiques standards du style. Au pire ce ne sera pas incroyable mais ça m’étonnerais que ce soit imbuvable.

      Malgré tout, ce ne serait pas le type de bière que je conseillerais de faire vieillir. Bref, si c’est la première fois que tu y goûte, je te conseillerais d’en trouver une fraîche d’abord car c’est certain que l’expérience va te laisser un meilleur souvenir! Sinon, malgré que la dégustation ne soit pas optimale, on peut parfois être agréablement surpris par d’autres côtés que nous présentent la bière une fois vieillie.

      • Merci beaucoup Simon! Je vais donc commencer par en boire une plus fraîche avant d’y aller avec une à rabais. Je souhaite ainsi découvrir le réel goût de cette bière qui semble excellente. J’imagine que fraîche elle doit être dans la lignée de la Anna de Vox Populi que j’adore!

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Stout à l’avoine du Castor

Stout à l’avoine Stout à l’avoine 5% 660 ml Microbrasserie le Castor Il nous reste encore quelques bonnes Castor à tester, et ce stout à l’avoine en fait...

Fermer