IIPA de la Sorcière de Pit Caribou

IIPA de la Sorcière de Pit Caribou
27 Nov 2014

IIPA de la Sorcière
Double IPA
8% alc/vol
500 ml
Pit caribou

 

Une double IPA de Pit Caribou totalisant 95 IBU et fermenté avec des levures brettanomyces, que demander de mieux?!!?

Visuellement, la bière est très opaque et couleur safran. Quelques fines bulles remontent le long des parois du verre. La mousse, de bonne consistance, d’un blanc nacré, laisse un bon collet.

 

Au nez, la levure est tout de même prédominante et de fortes effluves d’agrumes accompagnent un petit côté citrique bien plaisant. On décèle aussi un petit côté céréalier/herbeux.

 

En bouche, ce qui frappe en premier, c’est l’amertume. Elle n’est pas envahissante, mais présente tout le long de la gorgée. La bière n’est pas des plus consistante mais son petit côté résineux compense largement. cette sorcière est bien citronnée avec des relents d’orange. La levure est plus présente que la majorité des IPA que l’on a précédemment consommé.

 

Verdict: Bonne double IPA. On ne tombe pas dans l’amertume extrême ni dans les fruits tropicaux à profusion, mais on plutôt affaire à une double IPA bien résineuse et herbeuse. À goûter avant qu’il n’en reste plus!

Note: 16,5/20

Par Manuel et Philippe

 

iipa de la sorciere 2

IIPA de la Sorcière Version 2
Double IPA
8% alc/vol
500 ml
Pit Caribou

 

Les spécialistes québécois de l’IPA avec bretts sont de retour avec une nouvelle version de leur IIPA de la Sorcière. Cette fois, les houblons utilisés sont le Columbus, l’Amarillo, l’Athanium et le Nelson Sauvin (ceux de la première version étaient le Cascade et le Pride of Ringwood). Elle contient encore une fois de véritables zestes d’agrumes ainsi qu’une levure Brettanomyces Clausenii.

Au nez, les agrumes ressortent avec plusieurs notes herbacées de houblons. La levure, sans rappeler précisément le «cuir» ou «l’étable» des brettanomyces, apporte un aspect un peu rustique mais surtout fruité.

En bouche, c’est vraiment intéressant : très citrique (ça goûte le zeste et la pelure d’orange, de citron ou de pamplemousse). On a l’impression de prendre une grosse bouchée amère (quand même 95 IBU) directement dans l’écorce d’agrume. Beaucoup de saveurs herbacées de houblon aussi, avec des notes plus fruitées rappelant le raisin (Nelson Sauvin, miam!), la tangerine, la clémentine ou encore le tangelo. Cet aspect devient plutôt résineux en arrière-bouche, le tout accompagné de saveurs sucrées de «biscuit» comme on en retrouve souvent dans les Double IPA, mais sans que ce soit trop lourd. La brett ici, est en général plus présente que dans la première version, et flirte de manière sublime avec toutes les autres saveurs. Elle apporte notamment un côté un fruité (comme dans la Brett Session IPA de la même microbrasserie) qui est vraiment délicieux.

 

Appréciation générale : Excellente! Sans doute supérieure à la première version. De plus, elle a également bien tenu la route car au moment où j’écris cet article, je la déguste pour la deuxième fois, environ trois mois après sa commercialisation. Pourtant elle est quasi-identique que lorsque fraîche. Espérons une nouvelle version sous peu qui soit encore meilleure!

 

17/20

 

Simon

 

iipa de la sorcière 3

IIPA de la Sorcière Version 3
Double IPA
9,5% alc/vol
500 ml
Pit Caribou

 

Cette nouvelle version est plus alcoolisée que les précédentes (9,5% au lieu de 8%) mais elle affiche le même nombre d’IBU (95), ce qui est assez amer. Ce que je trouve le plus intéressant par contre, ce sont les houblons utilisés dans cette version : Simcoe, Mandarina, Horizon et Galaxy! Ça promet d’être très fruité!

Au nez, c’est en effet vraiment tropical! À ce stade (et à mon souvenir), les bretts sont moins présentes que dans les versions précédentes de cette bière. Le bouquet est vraiment axé sur de notes puissantes de mangue, de fruit de la passion, d’orange et de pamplemousse.

En bouche, c’est encore une fois une explosion de fruits exotiques en tout genre : pamplemousse, mangue, orange, tangerine, mandarine, tangelo, fruit de la passion… L’amertume herbacée aux pointes résineuse est assez puissante et reste un moment en bouche mais, malgré cela, les aspects fruités et maltés nous donnent une impression d’équilibre. La brettanomyces se fait surtout fruitée (rappelant la fraise, l’abricot, la pêche…) et épicée plutôt que d’apporter ses traditionnelles flaveurs de cuir/étable/cheval, ce qui est courant lorsque les bières sont fermentées à 100% avec une levure sauvage. On goûte un peu les notes éthyliques en finale mais à mon avis ce n’est pas trop dérangeant et ça ajoute à la puissance de cette bière. La texture est bien liquoreuse, pratiquement veloutée.

 

Appréciation générale : J’adore cette version, c’est définitivement ma préférée! On dit sur l’étiquette que l’on peut garder cette bière de côté un moment afin de faire ressortir les notes plus funky des bretts. Ça serait intéressant à essayer pour voir le résultat mais je ne vous cacherez pas qu’elle est sublime présentement, alors que le houblon très fruité et tropical est frais (ce qui s’atténuera inévitablement avec un vieillissement de quelques mois). Je la recommande fortement si vous êtes amateurs de DIPA! On dirait pratiquement une version surpuissante de leur Brett Session IPA (dont la date de sortie est constamment reportée), qu’on a bien hâte de revoir!

 

18/20

 

Simon

 

iipa-de-la-sorciere-4

IIPA de la Sorcière Version 4
Double IPA
8,2% alc/vol
500 ml
Pit Caribou

 

On en est déjà à la 4e version de la IIPA de la Sorcière! Cette dernière a été houblonné aux cultivars Cascade, Chinook, Citra, Columbus et Simcoe. Elle a été fermentée à 100% avec de la brettanomyces (clausenii) comme Pit Caribou sait si bien le faire avec quelques-unes de leurs autres bières!

Au nez, c’est tropical à souhait : des notes d’ananas ou de mangue sont mises bien en évidence. La brett est aussi perceptible par son aspect fruité (qui me fait un peu penser à la cerise), en plus du houblon, mais aussi légèrement sauvage.

En bouche, c’est encore une fois une brettanomyces fruitée (rappelons que les bières fermentées à 100% avec de la brett, dans lesquelles de la brett n’a pas uniquement été rajoutée par la suite, possèdent un aspect fruité bien présent et complexe) qui s’allie à un houblon aromatique au possible. Chaque gorgée vient rappeler le zeste et l’écorce d’agrume, la mangue, l’ananas, la pêche, le melon d’eau ou la cerise rouge «à cocktail ou à sunday» (gracieusetés de la brettanomyces!). C’est effectivement bien houblonné, mais le tout est surtout très aromatique et le côté malté (et mielleux) balance facilement l’amertume, celle-ci ne semblant somme toute pas trop intense. On peut tout de même noter quelques pointes herbacées et résineuses. La brett vient par la suite accentuer et enrober le tout d’accents épicés et qui rappelle le «cuir», nuances qui s’accentueraient probablement si vous laissiez une bouteille de côté vieillir quelques temps.

 

Appréciation générale : Wow! J’avais énormément apprécié la 3e version de cette bière car elle offrait un côté fruité incroyable mais cette 3e version, tout en étant différente, arrive à créer un bel équilibre (à la fois intense) entre cet aspect fruité mais aussi un peu sauvage que développe la brett. J’aime bien que la bière titre autour du 8% d’alcool également plutôt que du 9,5% qui était peut-être un peu excessif dans la dernière version puisque goûteux. Une bière savoureuse et complexe que je vous conseille fortement encore une fois!

 

18/20

 

Simon

Note
90 %
share

Philippe Lavoie-April

Aîné de notre groupe d’amateur et aussi originaire de Trois-Pistoles, Bas-Saint-Laurent, mais j’habite présentement à Rimouski. Les produits plus exclusifs et limités sont un peu plus difficiles d’accès pour moi mais j’ai tout de même accès à plusieurs excellents produits. De plus, j’ai la chance d’avoir quelques petites microbrasseries près de chez moi. J’ai toujours apprécié la bonne bière mais je suis vraiment tombé amoureux des bières de micros par le billet de mon frère qui m’en a fait découvrir plus d’une. Comme quoi ce n’est pas toujours l’aîné qui apprend des choses aux plus jeunes!

Comments

  1. Pas pire pantoute! C’est assez atypique comme IPA (Double IPA en plus!). Ça ne décape pas en terme d’amertume et ce n’est pas tropical en fou non plus, c’est la levure qui prend le «lead» ici sans que l’on goûte nécessairement les bretts. C’est assez spécial! Je ne suis pas sûr que ce soit ma Double IPA préférée du moment mais je suis content de l’avoir essayé pour l’expérience unique 🙂

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Monark des Brasseurs du Nord

Monark IPA impériale 7% alc/vol 341 ml Les Brasseurs du Nord   Dernière bière de cette série (qui aime bien les «K» dans leurs noms) qui comprend également...

Fermer