XVIIe Anniversaire de Saint-Arnould

XVIIe Anniversaire de Saint-Arnould
05 Juin 2015

XVIIe Anniversaire
Ale anglaise vieillie avec des copeaux de chêne imprégnés de whisky
6,5% alc/vol
750 ml
Saint-Arnould

 

Je déguste aujourd’hui la XVIIe Anniversaire de la microbrasserie Saint-Arnould. Celle-ci ayant été commercialisée au début 2013, elle a donc un peu plus de deux ans au moment où je la déguste. Je ne pourrai donc pas vous dire si elle a changé en bien ou mal mais plutôt si elle est encore potable, ce que je considère toujours pertinent puisqu’elle n’a pas été rebrassée depuis et qu’il en reste dans les tablettes de certains magasins spécialisés!

La bière est d’une couleur orange bien opaque, aucunement voilée. Pratiquement aucune gazéification n’est observable ici. Le collet de mousse bien crémeux est de taille moyenne.

Au nez, le caramel est définitivement présent mais c’est également fruité. On dirait un mélange entre les arômes caractéristiques de l’orange, du citron et du raisin. Il y a également un houblon un peu floral ainsi que des senteurs boisées.

En bouche, le caramel et les fruits (pas mal les mêmes que détectés au nez : agrumes, raisins, vieux abricots, pêches…) s’allient à une levure légèrement épicée (qui rappelle le poivre de table doux). Le processus de madérisation (oxydation) s’est définitivement enclenché, apportant ce léger goût «vieillot» transporté à chaque gorgée. Les notes de bois et d’alcool (de whisky) se font peu discrètes, sans être trop agressives, mais sont un peu mal intégrées au reste des saveurs. Une légère amertume florale vient clore le tout en finale. La bière est plutôt aqueuse et pétillante en bouche, mais l’effervescence est assez douce même si elle est abondante.

 

Appréciation générale : Les saveurs de cette bière me dérangent un peu pendant la dégustation. J’ai l’impression qu’elles sont vraiment hétérogènes et mal intégrées. Le côté caramel par exemple aurait pu être doublé par des notes complexes de bois et de whisky, mais on a plutôt ici un boisé étrange et peu expressif qui ne colle pas vraiment avec l’aspect sucré de la bière. Les saveurs de fruits font vraiment «vieilles» aussi, ça goûte un peu comme une compote de vieux fruits… En lisant les témoignages d’autres dégustateurs sur divers sites internet, je me rends compte que mon appréciation est similaire à la leur, même ceux qui y ont goûté l’année de sa sortie. Je ne crois donc pas qu’elle se soit empirée mais je ne pense pas non plus qu’elle se soit bonifiée d’une quelconque façon. Bref, ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas super non plus. Essayez plutôt la Oak Aged de McAuslan dans le même style si ce n’est pas déjà fait.

 

13/20

 

Simon

Note
65 %

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme Manuel et Philippe. J’ai réalisé une maîtrise en anthropologie qui porte sur le thème de l’ancrage régional des microbrasseries du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouvait à la SAQ aux débuts des années 2010 (une sélection assez limitée donc) puis en boutiques spécialisées par la suite. Les styles que j’affectionne le plus sont les Saisons, les bières sauvages, les IPA, les Pilsners, les Lambics, les Barleywines, les Stouts, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Corps Mort d’À l’Abri de la Tempête

Corps Mort Vin d’orge 11% alc/vol 341 ml À l’Abri de la Tempête   Nous faisons ce soir la dégustation d’un autre classique d’À l’Abri de la Tempête :...

Fermer