Revue de l’année 2016 dans le monde microbrassicole québécois

Revue de l’année 2016 dans le monde microbrassicole québécois
30 Déc 2016
  1. Les microbrasseries qui proposent de la qualité années après années :

 

Saison du Parc-Dieu du Ciel! : Tout ce qui sort de chez Dieu du Ciel! vaut le détour, c’est évident. Ils excellent (c’est peu dire) dans tous les styles de bière qu’ils nous proposent et chacune de leurs interprétations est très intéressante. Je tiens à souligner cette année leurs modifications dans les bières disponibles en bouteille (et leurs Momentums) qui nous ont permis de goûter pour la première fois à des bières très intéressantes comme la Saison du Parc, la Petit Détour, la P’tit Blanc, la Sentinelle, la Tamarindo ou la Genèse. Sans oublier leurs bouteilles d’exception disponibles en quantités limitées lors de leurs Bottle Release!

 

oro-zuur-2-Dunham : Pour moi, Dunham est l’une des microbrasseries qui expérimente le plus au Québec. Ils ne possèdent peut-être pas l’éventail de bière (ainsi que la production et le réseau de distribution) de Dieu du Ciel! mais à peu près toutes leurs bières sont dignes de mention. Des bières comme la Cyclope Thêta, la Oro Zuur, l’Assemblage #6, la Berliner Mango Weisse, la Double Dose Sauternes ou la Leo’s Early Breakfast Vin Rouge sont toutes des expérimentations très originales et surtout assez plaisantes à découvrir. Leurs Bottle Release du printemps et d’automne sont toujours des événements impeccables à ne pas manquer pour tous les amateurs de bière de la province. Et c’est sans compter leur gamme de bières régulières, plus facilement accessible mais tout aussi agréables.

 

coq-Trou du Diable : Cette année, Trou du Diable a recommercialisé l’Impératrice ainsi que la Coq, deux excellentes bières disponibles en édition limitée qui sont très prisées. Lors de leurs (plus nombreux qu’auparavant) Bottle Release, ils ont aussi rendu disponible la X, l’Aldred Brassin Spécial et la Lord Barlow (nous n’avons malheureusement pas goûté à ces deux dernières), toutes des bières qui sont également assez recherchées parmi les amateurs de bières du Québec. Des brassins plus réguliers (mais tout de même saisonniers) comme la Dubaï Pillée ou la Quatre Surfeurs de l’Apocalypso restent toujours des «musts», en plus de la gamme régulière qui mériterais d’être revisitée plus souvent!

 

  1. Les nouvelles microbrasseries qui ressortent du lot :

 

double fruit punch ipa-Vox Populi : Je crois qu’il s’agit d’une belle découverte pour plusieurs amateurs de bière cette année! Leur Anna (une Triple du nouveau monde) et leur Double Fruit Punch IPA (Double IPA) sont tout simplement sublimes (et assez recherchées par les amateurs)! Pour ma part, j’ai aussi grandement apprécié leur Kettle Sour, que j’ai dégusté à répétition l’été dernier et qui remplaçait très bien n’importe quelle limonade rafraîchissante!

 

inca-Oshlag : Cette brasserie et distillerie récemment ouverte possède plus d’une corde à son arc. En plus de brasser les bières de différentes microbrasseries (Avant-Garde Artisans Brasseurs, Vox Populi, l’Espace Public et Jukebox), ils possèdent également leur propre gamme de bière, assez expérimentales je dirais. Leur Inca, leur Chicha Quechua ou leur Collabo #1 (avec Vox Populi) nous ont procuré des séances de dégustation des plus intéressantes, autant par leur originalité que parce qu’elles étaient délicieuses, ou même didactiques par leurs saveurs et ingrédients jamais vus. Plus récemment, leur vodka houblonnée (disponible en SAQ), bien que nous n’y ayons pas encore goûté, risque également d’être assez surprenante!

 

tribale dipa-Mabrasserie : Leurs produits n’ont été disponibles qu’à plus grande échelle à partir de février ou mars 2016 mais leur gamme de Tribale a tout pour elle. La Pale Ale américaine est exquise dans le style! L’IPA et la DIPA sont aussi très recommandables! J’ai bien apprécié leur Pilz également, qui peut facilement faire rougir plusieurs autres Pilsners sur le marché Québécois! Ce sont toutes des bières que j’ai racheté à quelques répétitions depuis leur sortie, et ça habituellement c’est bon signe!

 

berliner weisse framboise-Riverbend : Ce n’est peut-être pas la microbrasserie qui possède les bières les plus éclatantes dans cette liste mais l’ensemble de leurs produits est très solide et je tenais à les mentionner ici. Pensez par exemple à leur série de Berliner Weisse (standard, avec griottes ou avec framboises), leur Stout, leur Bitter… Toutes des bières qui se boivent facilement mais qui possèdent des saveurs très agréables et qui sont très bien réalisées dans leurs styles respectifs!

 

saison voatsiperifery-Brouhaha : Ce n’est pas une nouvelle microbrasserie mais j’inclue tout de même Brouhaha dans cette liste car cette année ils nous ont offerts (pas pour la première fois, mais ce sont loin d’être des produits réguliers) plusieurs bières en bouteille, très intéressantes pour la plupart! Que ce soit la Gaz de Course, la Saison Voatsiperifery ou la Sang de Lutin, elles sont toutes plus originales les unes que les autres. Je les encourage fortement à continuer de nous rendre disponibles leurs délicieuses créations!

 

Nordet IPA-Auval : Difficile de ne pas parler de la microbrasserie Auval ici! Cette dernière est rapidement devenue l’une des microbrasseries dont les bières sont les plus prisées au Québec, et avec raison! Que ce soit leur Nordet IPA, leur Arcane 17, leur Super A, leur C-12 Pivo, leur Grisette, leur Saison Espinay, leur Gougou ou plus récemment leur Ribes Nigrum (etc.), difficile de se tromper avec Auval! La qualité des produits est en effet irréprochable, de classe mondiale si vous me demandez mon avis. Reste plus qu’à en trouver!

 

  1. Autres microbrasseries dignes de mention ou événements marquants :

 

kriek-porter-Pit Caribou : J’aurais facilement pu mentionner Pit Caribou dans la section «les microbrasseries qui offrent de la qualité années après années» mais je désirais me concentrer sur quelques événements marquants pour la microbrasserie cette année. Premièrement, l’ouverture d’un pub à Montréal est vraiment bénéfique je crois pour les fans montréalais de la brasserie pour qui la microbrasserie gaspésienne était autrefois très éloignée. Puis, je veux aussi mentionner leurs expérimentations avec les levures sauvages et autres bactéries, une première au Québec. Pour le moment, la fermentation spontanée est illégale au Québec mais la microbrasserie travaille pour changer cela. J’ai même vu qu’ils avaient construit un koelschip (le dispositif dans lequel s’effectue la fermentation spontanée des Lambics en Belgique) au courant de l’année pour débuter les expérimentations. Allez visiter leur page Facebook  juste ici pour tous les détails. Je suis très impatient de voir où on s’en va avec tout ça!

 

brett zeste saison-Castor : Cette année, on peut dire que le Castor s’est vraiment concentré sur les bières avec brettanomyces. Ça peut être considéré comme négatif pour certains amateurs qui n’apprécient pas trop les levures sauvages mais on doit accorder que c’est un grand pas en avant dans les expérimentations avec les levures sauvages. Parmi les bières qui sont dignes de mention, je nommerais la Farmhouse Cerise, la Brett Zeste Saison, la Moine Féral, et plusieurs autres…

 

été 12-Les Trois Mousquetaires : Voilà une autre brasserie qui offre pratiquement tout le temps des produits de grande qualité! Cette année, il fallait absolument mentionner leur IPA, qui a certainement été l’une des IPA les plus appréciées parmi les amateurs du style. Possédant une amertume bien dosée, c’est vraiment son côté aromatique et fruité qui la fait briller. On en veut plus souvent! Nous n’avons pas goûté à ces prochaines bières, mais leurs bières disponibles en édition limitées lors de leurs Bottle Release sont toujours très prisées des amateurs, que ce soit les variantes du Porter Baltique (Baril Unique, Speyside, Islay, Prunes Abricots Brett…), leur Déjeuner Impérial ou dernièrement leur Double IPA, sortie lors du Release qui avait du être reporté afin d’offrir une DIPA de meilleure qualité (c’est tout à leur honneur!).

 

schwarze-bier-L’achat de la microbrasserie Archibald par Labatt : Cet événement à secoué le monde de la microbrasserie cette année. J’étais un peu inquiet pour être honnête en ce qui concerne la qualité des produits mais il s’est avéré qu’il en a été tout autrement! La Pils Tchèque et la Schwarz Bier, entre autres, sont deux bons exemples du savoir-faire du brasseur. Les rachats sont sujets à débats parmi les amateurs de bières artisanales mais gageons que les gros joueurs n’ont pas fini de nous surprendre!

 

  1. Les tendances : 

 

kettle sour-La Berliner Weisse et autres bières sures : L’année dernière, nous avions prévu une explosion dans ce créneau en particulier. Ce fût finalement beaucoup plus important qu’appréhendé! Il fût un moment cet été ou presque chaque brasserie sortait sa version du style Berliner Weisse (bière de blé ou moût acidifié par des bactéries lactiques) et même parfois en différentes déclinaisons (je pense entre autres à la microbrasserie Riverbend). On voit clairement que cette tendance s’installe et c’est tant mieux car la demande est là!

 

sir-cafe-Les «Barrel Aged» et autres déclinaisons d’une même bière : Aux États-Unis et un peu partout dans le monde, c’est une tendance très importante pour les brasseries que de proposer des versions barriquées d’une même bière (Stouts impériaux ou assemblages de Saisons par exemple) vieillies en fût de différents alcools. On peut retrouver assez souvent également des déclinaisons d’une même bière qui auront été aromatisées à l’aide de divers ingrédients, comme des fruits ou des épices par exemple. Le 6-pack mélangé des Stouts impériaux russe de Dunham disponible lors de leur Release du printemps 2016 est un très bel exemple de cette pratique au Québec. Quoi qu’il en soit, les amateurs d’une bière en particulier sont toujours très excités d’essayer des variantes de cette même bière et de pouvoir les comparer.

 

cyclope-theta-Les IPA super aromatiques : Dernièrement, on dirait que les amateurs d’IPA (moi le premier) sont devenus un peu blasés des IPA super amères qui ne possédaient que des nuances herbacées ou résineuses de houblon sans aucune réelle complexité. S’inspirant principalement des NEIPA (IPA du Nord-Est à la Trillium ou Treehouse aux États-Unis), des bières comme la Nordet IPA d’Auval, la Cyclope Thêta de Dunham ou l’IPA des Trois Mousquetaires sont de fières représentantes québécoises de ce type de bières incroyablement aromatique. J’encourage fortement les brasseurs québécois à se diriger vers cette voie qui semble donner un souffle de renouveau aux IPA (style qui m’apparaissait s’essouffler l’année dernière).

 

solera-verte-Les bières sures houblonnées : Quoi de mieux que de proposer deux tendances dans une même bière! En 2016, nous avons vu surgir quelques bières sures mais à la fois houblonnées telles que la Oro Zuur de Dunham, la Solera Verte de Brasseurs du Monde, la Bière de Ruelle de l’Espace Public ou la Pale Ale Américaine Sure d’À la Fût. Personnellement, j’apprécie beaucoup cette nouvelle initiative qui rassemble deux de mes profils de saveurs favoris! Lorsque ce type de bière est bien réalisé, il peut en résulter des produits forts intéressants!

 

session-ipa-viii-Les Sessions : Les bières faibles en alcool sont toujours passe-partout et c’est ce qui, je crois, fait leur succès. De plus, elles ne sacrifient jamais leurs délicieuses saveurs au profit d’un taux d’alcool moindre. Que ce soit une Session IPA, une Bitter ou encore une Berliner Weisse, les choix de bières faibles en alcools est de plus en plus attrayant!

 

-Les nouvelles microbrasseries : Cette année, des tonnes de nouvelles microbrasseries ont ouvert leurs portes! Une panoplie de nouvelles bières en bouteilles se sont ajoutées sur les tablettes, si bien que certaines boutiques spécialisées à l’espace restreint doivent commencer à faire des choix dans les produits qu’ils offrent. Le consommateur doit faire des choix également car l’offre est trop grande. Bref, je ne veux pas trop m’avancer à ce sujet mais j’ai bien hâte de voir ce qui se passera dans le futur. Mon petit doigt me dit que même en 2017, beaucoup de choses vont bouger!

 

ixpl-La bière en cannette : Le marché de la bière de microbrasserie en cannette est définitivement en expansion! En plus d’À la Fût, qui est un précurseur dans le domaine, l’Espace Public, Riverbend, Mabrasserie, Maltstrom et bien d’autres encore ont emboîté le pas. On peut attribuer plusieurs avantages à ce type de contenant vis-à-vis la bouteille même si cela est sujet à débats!

 

Conclusion

L’année 2016 a été bien remplie niveau découvertes microbrassicoles! En plus des nouveautés incessantes à essayer, il y a toujours de nouvelles microbrasseries qui ouvrent leurs portes et ajoutent leurs produits sur les tablettes, tellement qu’il devient assez difficile pour quiconque de goûter à tout ce qui se fait. Nous sommes présentement dans une période très prolifique pour les microbrasseries du Québec, il faut en profiter! J’ai bien hâte de voir où cela nous mènera l’an prochain!

 

Simon

share

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme mes deux comparses. Je suis présentement étudiant en anthropologie à l'université. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouve à la SAQ. Les styles que j’affectionne le plus sont les Stouts, les Saisons, les IPA, les Barleywines, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
Lire les articles précédents :
La Hangar de l’Arsenal

Hangar IPA 6,2% alc/vol 496 ml L’Arsenal   C’est la dernière bière de l’Arsenal disponible présentement qu’il me restait à essayer. Voyons-voir ce qu’a à nous offrir cette...

Fermer