Série Kluyveri d’Oshlag

Série Kluyveri d’Oshlag
02 Fév 2018

La série Kluyveri d’Oshlag, sortie en décembre 2017, nous propose trois IPA mettant de l’avant des types de houblons différents. Chacune a également subie un ajout de fruit. Elles contiennent toutes de la levure kluyveromyces (une levure sauvage qu’on peut retrouver sur les raisins néo-zélandais), d’où le nom de la série.

Rakau
IPA
5% alc/vol
500 ml
Oshlag

Cette première version que je déguste contient du houblon Rakau, un cultivar néo-zélandais (qu’on a pu identifier par le passé dans la Saison Rakau du Castor, entre autres). Le fruit ajouté est l’abricot.

Visuellement, la bière est d’un jaune clair, à peine voilé. Un collet de mousse qui mesure quelques millimètres est observé.

Au nez, c’est fruité (mangue, abricot, citron…) mais ces arômes demeurent relativement modérés. On peut aussi sentir le petit côté poudreux de l’avoine.

En bouche, on goûte bien l’abricot. Le Rakau ajoute ses notes caractéristiques d’agrumes et de fruits à noyaux. L’amertume est très faible (surtout pour le style), titrant seulement 15 IBU, ce qui fait qu’on a plus ou moins l’impression de déguster une IPA classique mais plutôt un breuvage dans lequel les qualités aromatiques du houblon sont mises de l’avant. La texture est onctueuse, mais le corps, relativement mince.

Appréciation générale : C’est bon, le houblon (et l’ensemble de la bière) mise plus sur le côté fruité qu’herbacé par contre. On reconnaît bien le travail derrière l’agencement des saveurs et le souci du bon accord (ici entre le fruit et le houblon) qu’on retrouve souvent chez les bières d’Oshlag. Personnellement, je trouve qu’il manque peut-être un peu d’éclat ici (même si ça reste très bon). J’ai bien hâte de voir les prochaines versions, qui ont l’air très intéressantes aussi!

17/20

Simon

Pacific Gem

Celle-ci est houblonnée au Pacific Gem et le fruit mis en valeur est le cassis, puisque la Pacific Gem développerait des arômes de fruits rouges.

Au nez, on ne détecte pas grand-chose, c’est très subtil. Moins fruitée que la Rakau, on peut deviner les petits fruits.

En bouche, le corps est très mince et les saveurs sont encore une fois bien cachées. Il est difficile de goûter le cassis. Par contre, on goûte bien un aspect résineux qu’on ne retrouvait pas dans la Rakau.

Appréciation générale : Comme dans la Rakau, l’amertume est très faible, les saveurs sont subtiles et le corps est très mince. Je n’ai pas l’impression de bien goûter les petits fruits, ni même de les sentir. Chose certaine, avec un houblon si peu intense, il peut être très difficile de faire ressortir son composé aromatique, même si on s’appuie sur un fruit au profil semblable.

Note : 15/20

Motueka

Terminons maintenant la série avec une IPA houblonnée au houblon Motueka, agrémenté de yuzu.

Au nez, c’est encore une fois très subtil : quelques notes de raisin vert, de citron et de lime.

En bouche, il y a un petit aspect surette qui rappelle bien les saveurs de citron. C’est également légèrement parfumé, cela rappelle le miel de fleurs. Sinon, une petite présence vanillé se fait sentir également.

Appréciation générale : Celle-ci est un peu plus complexe que la Pacific Gem, mais les saveurs demeurent difficiles à percevoir et à discriminer entre elles. Je crois vraiment qu’une bière un peu plus costaude, tant en houblon qu’en alcool, permettrait vraiment d’augmenter mon appréciation de la dégustation.

Note : 16/20

Par Manuel

Au final, cette série est un bel essai. C’est une belle exploration de houblons assez rares, avec l’utilisation d’une levure également peu fréquente. Malheureusement, les bières en tant que telles manquent soit de complexité, soit de présence en bouche, soit des deux, et ce pour diverses raisons évoquées plus haut.

share

Manuel Lavoie-April

Originaire de Trois-Pistoles, dans le Bas-Saint-Laurent. Pour tous ceux qui ne savent pas où c’est, simplifions les choses en disant que c’est entre Rivière-du-Loup et Rimouski, sur le bord du fleuve. Je suis présentement médecin-résident en neurologie à Sherbrooke. C’est à l'été 2013 que j’ai fait mes premières armes en bière de microbrasserie avec divers produits de Dieu du Ciel! ou du Trou du Diable. J’adore les IPA, les stouts impériaux et les saisons. J’apprécie tout type de bière, tant que c’est original et/ou bien fait.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Roman Candle de Bellwoods (Toronto)

Roman Candle IPA américaine 6,8% alc/vol 500 ml Bellwoods (Toronto)   Enfin une IPA de Bellwoods, on avait surtout goûté à des Pale Ales américaines super houblonnées de...

Fermer