Ginnungagap de Dunham et Albion

Ginnungagap de Dunham et Albion
25 Nov 2018

Ginnungagap
Assemblage
7,2% alc/vol
750 ml
Dunham et Albion

 

Je déguste aujourd’hui avec Manuel la Ginnungagap, une bière qui est sortie à l’occasion du dernier Bottle Release d’automne (2018) de la Brasserie Dunham. Elle a par la suite été distribuée chez certains détaillants spécialisés en bières. Il s’agit d’un assemblage de Pale Ale anglaise 100% brett (de Dunham) et d’Arctic Ale (une Old Burton Ale barriquée) provenant de chez la brasserie Albion de Joliette. Personnellement, j’adore l’idée de faire ce type d’assemblage entre les bières de deux brasseries différentes! Pour l’information, le nom de la bière provient de la mythologie nordique. Le Ginungagap est un gouffre extrêmement profond qui relie le royaume du froid et le royaume du feu (Niflheim et Muspellheim).

Visuellement, la bière est d’une couleur orangée, aux reflets un peu ambrés. Sont collet de mousse demeure plutôt mince tout au long de la dégustation.

Au nez, c’est en général peu expressif. On en vient éventuellement à détecter quelques nuances de malts caramélisés et de levure légèrement épicés mais ces aspects demeurent assez subtils. Voyons voir un peu plus loin…

En bouche, on retrouve des notes de malts, de pain foncé… Lorsque la bière tempère un peu, on peut goûter des nuances terreuses, boisées, de cerise. La brett semble apporte ces douces notes fruitées mais ne se fait pas vraiment sauvage comme si elle avait été utilisée après la fermentation par exemple. Un aspect levuré (levure anglaise?) un peu épicé est présent lors de chaque gorgée. Le corps de la bière est moyen et sa texture est un peu soyeuse mais bulleuse à la fois. La finale est sèche, ce n’est effectivement pas une bière très sucrée.

 

Appréciation générale : On peut s’imaginer que l’Arctic Ale de base de l’Albion est sublime (nous n’y avons par contre jamais goûté!), malheureusement l’assemblage ici avec la Pale Ale 100% brett ne fonctionne à notre avis pas vraiment. Le résultat est une bière moyennement complexe et aux nuances qui s’avèrent peu intéressantes. Ce n’est rien de mauvais ou de désagréable mais disons seulement qu’il s’agit d’un assemblage assez décevant de la part de ces brasseries.

 

15/20

 

Simon

Note
75 %
share

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme mes deux comparses. Je suis présentement étudiant en anthropologie à l'université. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouve à la SAQ. Les styles que j’affectionne le plus sont les Stouts, les Saisons, les IPA, les Barleywines, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Comments

  1. En plus d’être dans le champs avec votre référence mythologique, vous êtes dans le champs avec votre critique. Cette bière est un chef-d’oeuvre et rien de moins.

  2. @Bob, merci d’éclairer notre lanterne concernant la référence mythologique.

    J’ai trouvé quelques références nous donnant raison, mais je suis toujours prêt à me rétracter lorsque l’on me prouve que j’ai tort (ce que vous ne faites pas dans votre commentaire):

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ginnungagap
    https://norse-mythology.org/cosmology/ginnungagap/

    Nous apprécions toujours les commentaires tant qu’ils sont constructifs et respectueux. Je ne sens ni un ni l’autre dans votre commentaire.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Polyphilia de MonsRegius

Polyphilia Rouge des Flandres 8% alc/vol 500 ml MonsRegius   La Rouge des Flandres (Sour Red ou Sour Brown) est un style que j’apprécie beaucoup personnellement, la fameuse...

Fermer