Ursa Major de l’Octant

Ursa Major de l’Octant
22 Juin 2020

Ursa Major
Stout impérial
8% alc/vol
500 ml
L’Octant


Après la Ursa Minor, voici maintenant la Ursa Major, qui est un Stout impérial (ou « Double Stout » comme on l’indique sur l’étiquette) contenant de la mélasse. Il a aussi subi un houblonnage à froid au Willamette québécois ainsi qu’un affinement en barrique de chêne ayant préalablement contenu du bourbon.

Au visuel, la bière est sombre et un collet mousseux beige de taille moyenne est présent.

Au nez, on peut déjà percevoir la mélasse. Il y a également d’autres arômes qui peuvent rappeler le raisin sec, le cacao, le grain torréfié… La barrique apporte aussi un côté plus alcoolisé et boisé.

En bouche, ça me semble assez axé sur les notes de mélasse, de raisins secs, de tabac et de bois. On retrouve bien sûr également le côté torréfié et « cacao » typique des Stouts. La finale est amère, à la fois grillée et herbacée, un peu comme ce pourrait être le cas chez une Black IPA (en moins puissant tout de même). On retrouve aussi éventuellement un petit côté sucré (chocolaté ou vanillé) qui vient tenter de rétablir l’équilibre, ainsi qu’une texture légèrement onctueuse.


Appréciation générale : Pour être honnête, je suis un peu moins fan de la mélasse dans les Stouts. Sans être désagréable (loin de là!), j’ai l’impression qu’on vient un peu voiler les saveurs du grain avec cet aspect « mélasse » et « raisins secs » assez prononcé et que c’est un peu moins efficace dans le style, mais c’est seulement mon opinion! Le houblon en finale est plaisant par contre et la barrique apporte aussi un peu de complexité. Ça reste tout de même très bien fait et surtout assez différent des autres bières du même style disponibles sur le marché québécois alors c’est tout de même définitivement à essayer si la description ci-haut vous rejoint!


16,5/20


Simon

Note
83 %

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme Manuel et Philippe. J’ai réalisé une maîtrise en anthropologie qui porte sur le thème de l’ancrage régional des microbrasseries du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouvait à la SAQ aux débuts des années 2010 (une sélection assez limitée donc) puis en boutiques spécialisées par la suite. Les styles que j’affectionne le plus sont les Saisons, les bières sauvages, les IPA, les Pilsners, les Lambics, les Barleywines, les Stouts, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Read previous post:
Jamais 2 sans 5 de Ras l’Bock

Jamais 2 sans 5Triple NEIPA10% alc/volCanette de 473 mlRas l’Bock La Jamais 2 sans 5 de la microbrasserie Ras l’Bock est une Triple NEIPA houblonnée au Citra, Galaxy...

Close