Mélilot Piment du Naufrageur

Mélilot Piment du Naufrageur
24 Août 2018

Mélilot Piment
Stout impérial
10,2% alc/vol
500 ml
Le Naufrageur

 

Voici la Mélilot Piment du Naufrageur, une autre bière au piment fort (après leur Brigantin). Il s’agit cette fois d’un Stout impérial au piment habanero qui a été affiné 16 mois en barriques de sauternes, cognac, pinot noir et rhum!

Au visuel, la bière est d’une couleur noire très foncée. Son col mousseux est très mince, s’affaissant éventuellement complètement.

Au nez, on peut tout de suite percevoir le côté végétal du piment. Ça picote un peu le nez. De puissantes notes de cacao, de raisins secs et de mélasses sont également présents.

En bouche, c’est le piment habanero qui est la vedette. On peut d’abord goûter ces saveurs végétales (qui rappellent la «peau de piment»), puis éventuellement arrive cette chaleur de piment fort. Après plusieurs gorgées, ça picote un peu dans la gorge et la chaleur reste bien collée en bouche. En arrière-plan, on peut noter des saveurs de mélasse brûlée, de fruits secs (raisins, prunes…), de caramel… Il y a aussi quelques nuances d’anis et de vanille vers la finale. Globalement, on a une sensation de rhum brun épicé. Ce n’est pas excessivement sucré malgré tout. L’alcool, assez puissant, semble également ajouter une certaine intensité au breuvage, appuyant cette chaleur de piment.

 

Appréciation générale : Si vous êtes un fan absolu des piments forts (et des Stouts bien sûr!), je crois que c’est définitivement à essayer! Si ce n’est pas votre cas, cette bière serait peut-être à partager par contre. Le piment n’est jamais aussi fort et déplaisant que dans une El Lapino de la Microbrasserie du Lièvre par exemple mais demeure assez agressif, sa puissance et sa chaleur s’accentuant au fil des gorgées. Personnellement, j’aurais aimé avoir l’opportunité de percevoir les nuances qu’apportent ici les différentes barriques, qui sont ici renvoyées à l’arrière-plan. Il me semble un peu étrange de faire maturer une telle bière longuement dans des barriques aussi fines que celles de sauternes, de cognac, de pinot noir et de rhum pour finalement venir voiler le tout avec du piment habanero d’une grande intensité. En terminant, je dirais que ce type de bière n’est pas tout à fait ma tasse de thé mais certains amateurs de bières y trouveront certainement leur compte. Dans tous les cas, c’est une bière à siroter longuement en fin de soirée, en espaçant les gorgées!

 

15/20

 

Simon

Note
75 %

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme Manuel et Philippe. J’ai réalisé une maîtrise en anthropologie qui porte sur le thème de l’ancrage régional des microbrasseries du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouvait à la SAQ aux débuts des années 2010 (une sélection assez limitée donc) puis en boutiques spécialisées par la suite. Les styles que j’affectionne le plus sont les Saisons, les bières sauvages, les IPA, les Pilsners, les Lambics, les Barleywines, les Stouts, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
N.E.I.P.L. de Maltstrom

N.E.I.P.L.India pale lager5,2 %473 mlMaltstrom Maltstrom qui sort un produit houblonné c'est toujours un bel événement. Surtout quand il s'agit d'une "NE". Cette NEIPL a été étiquetée "série...

Fermer