Roberval de Beemer

Roberval de Beemer
07 Avr 2018

Roberval
Lager pâle
4% alc/vol
Cannette de 473 ml
Beemer

 

Poursuivons les tests des bières de la microbrasserie Beemer, avec cette troisième bière que je goûte de leur part : la Roberval. Jusqu’à maintenant, la microbrasserie propose des produits plus dédiés au grand public, donc des bières de soif peu goûteuses. J’ai l’impression que celle-ci aura un peu les mêmes visées, étant une Lager pâle.

Au visuel, la bière est dorée et est d’un aspect très clair, aucunement voilée. Son collet de mousse rétrécit très rapidement, jusqu’à disparaitre complètement.

Au nez, il y a un petit côté mielleux très subtil. Je perçois aussi une levure un peu poivrée. C’est un bouquet qui est évidemment très léger mais les notes que je perçois sont un peu étranges dans le style!

En bouche, c’est très très léger, on n’a pratiquement aucune saveur et aucun arrière-goût en fait. Si on cherche dans les nuances, on pourrait peut-être dire que c’est légèrement mielleux et citronné. Cette levure un peu poivrée est aussi présente. La texture est aqueuse, le corps très mince et l’effervescence adéquate.

 

Appréciation générale : La Roberval est une bière de soif très légère et sans trop de saveurs. Elle pourrait facilement remplacer les Lagers pâles de macrobrasserie. Personnellement, j’ai préféré la Alexander Scott, leur Pilsner, qui, même si elle ne possédait pas beaucoup plus de caractère, semblait mieux construite.

 

14/20

 

Simon

Note
70 %

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme Manuel et Philippe. J’ai réalisé une maîtrise en anthropologie qui porte sur le thème de l’ancrage régional des microbrasseries du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouvait à la SAQ aux débuts des années 2010 (une sélection assez limitée donc) puis en boutiques spécialisées par la suite. Les styles que j’affectionne le plus sont les Saisons, les bières sauvages, les IPA, les Pilsners, les Lambics, les Barleywines, les Stouts, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Tire-toé une Bûche de Brasseurs du Monde

Tire-toé une Bûche Vin d’orge à l’érable 9% alc/vol 500 ml Brasseurs du Monde   Brasseurs du Monde est de retour ce printemps avec la Tire-toé une Bûche,...

Fermer