Alter Ego de Brasserie Grande Allée

Alter Ego de Brasserie Grande Allée
25 Mai 2018

Alter Ego
NEIPA
6,2% alc/vol
500 ml
Brasserie Grande Allée

 

Après la Nord Star, qui était leur premier essai de New England IPA (et qui selon moi avait besoin d’être un peu retravaillée malheureusement), la Brasserie Grande Allée nous revient maintenant avec la Alter Ego, une autre bière inspirée des NEIPA, et qui est cette fois houblonnée avec les très aromatiques (et populaires!) Citra et Mosaic.

Visuellement, la bière est d’une couleur jaunâtre un peu foncée, un peu comme si la bière était oxydée (on apprendra plus tard que ce n’est heureusement pas le cas!). Son collet de mousse est de taille moyenne, laissant quelques traces dans l’encolure du verre.

Au nez, on peut percevoir d’agréables arômes qui rappellent la mangue, le fruit de la passion ou différents agrumes. Il semble également y avoir un aspect un peu céréalier également.

En bouche, on retrouve des notes tropicales provenant des houblons et pouvant rappeler la mangue, le fruit de la passion, l’orange, la papaye… Il y a un aspect céréalier (un peu caramélisé) qui une fois assemblé à ces saveurs plus fruitées évoque vraiment les fruits tropicaux sucrés. De légère notes herbacées/résineuses ainsi qu’une douce amertume sont présentes vers la finale. La texture est un peu huileuse.

 

Appréciation générale : Je dirais qu’il y a eu une légère amélioration depuis la Nord Star. Par contre, à part l’aspect aromatique (qui aurait pu être plus développé) et le petit côté résineux des houblons, cette bière n’a pas grand-chose à voir avec les NEIPA. Le malt caramélisé ne concorde pas au style. On ne retrouve pas vraiment la texture onctueuse typique non plus. C’est bien sûr loin d’être mauvais en soi, et j’ai toujours l’impression d’être un peu sévère lorsque j’évalue ce genre de produit, mais je crois aussi qu’une brasserie doit être prête à faire face aux critiques lorsqu’elle identifie clairement une bière comme étant une NEIPA (le style à la mode du moment et dans lequel la compétition est particulièrement féroce).

 

14/20

 

Simon

Note
70 %

Simon Rioux

Je suis originaire de Trois-Pistoles (oui comme la bière!) dans le Bas-Saint-Laurent, tout comme Manuel et Philippe. J’ai réalisé une maîtrise en anthropologie qui porte sur le thème de l’ancrage régional des microbrasseries du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Mes premières expériences avec la bière de dégustation ont été avec celles que l'on retrouvait à la SAQ aux débuts des années 2010 (une sélection assez limitée donc) puis en boutiques spécialisées par la suite. Les styles que j’affectionne le plus sont les Saisons, les bières sauvages, les IPA, les Pilsners, les Lambics, les Barleywines, les Stouts, etc. J’aime bien ce qui est intense au niveau des saveurs, tout en ayant un faible envers ce qui est bien équilibré, mais je suis très ouvert et j’aime découvrir tout ce qui se fait peu importe le style. La plupart du temps, j’essaie de goûter à toutes les nouveautés qui s’offrent à moi.

Comments

  1. Francois Jodoin : mai 26, 2018 at 7:11

    Je me demande pourquoi tant de bières se réclament NEIPA et si peu en sont vraiment.
    Est-ce que c’est si difficile à faire? J’ai l’impression de me faire berner souvent, et me semble que ce n’est pas une bonne chose pour ces brasseries, étant donné que l’amateur est quand même de plus en plus connaisseur..

  2. Bonjour François,

    C’est effectivement assez décevant! Sans vouloir viser personne en particulier, je crois que bien souvent les brasseurs eux-mêmes n’ont jamais goûtées de bières des brasseries qui sont à l’origine des New England IPA et ont l’impression (erronée) qu’une NEIPA est simplement une IPA aux saveurs plus fruitées et moins amères (alors qu’il y a bien plus que ça, la texture onctueuse entre autres est souvent négligée au Québec on dirait).

    Il y a aussi le fait que le terme est très vendeur actuellement. C’est malheureux mais je crois que plusieurs ne font que suivre le courant sans réellement le comprendre.

    Espérons que ça s’améliore dans le futur, on en voit déjà de plus en plus de prometteuses qu’il y a environ 1 an disons 😉

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Read previous post:
Saison Érable du Naufrageur

Saison Érable Saison à l’érable 6,6% alc/vol 500 ml Le Naufrageur et Grizzly   La Saison Érable est une bière issue de la collaboration entre le Naufrageur et...

Close