Rye ESB de Dunham

Rye ESB de Dunham
26 Juil 2014

Rye ESB
Extra Special Bitter
6%
341 ml
Microbrasserie Dunham

Voici une bière que j’ai beaucoup appréciée lors de ma première dégustation. J’ai bien hâte d’y regoûter!

La bière est d’un caramel foncé, et est surmontée d’une épaisse mousse couleur crème. Elle est voilée et l’effervescence est difficile à caractériser.

Au nez, oh que ça sent bon! On sent le caramel, les grains rôtis rappelant légèrement le chocolat, une odeur rustique caractéristique du seigle. On sent un parfum floral et de miel.

En bouche, c’est tout simplement divin. Le tout commence avec des notes de caramel et de noisettes. Le tout sur un corps légèrement soutenu rappelant le miel. Ensuite vient une belle amertume accompagnée de grains grillés et du côté rustique/épicé du seigle. L’arrière-goût est assez amer et les grains grillés laissent un long et intense souvenir sur nos papilles… Jusqu’à la prochaine gorgée, qui promet tout autant!

Appréciation générale : Cette Rye ESB possède une amertume supérieure au style, et je trouve que la limite est mince entre ESB et IPA anglaise à ce niveau. Par contre, elle est équilibrée sur tous les aspects. Les notes de caramel s’amusent dans notre bouche avec l’amertume et le seigle, rendant le tout particulièrement délectable. Remarque : je n’apprécie pas toujours le seigle dans la bière. Il a tendance à la débalancer et à prendre toute la place. C’est loin d’être le cas ici! Note : 17,5/20

Par Manuel Lavoie-April

 

Rye ESB Batch d’adieu
Extra Special Bitter
6% alc/vol
341 ml
Dunham

 

Dunham a décidé de retirer sa Rye ESB du marché, à mon plus grand malheur! J’imagine que les brasseurs veulent passer à autre chose, ce qui est tout à fait respectable également. J’imagine qu’elle ne devait plus se vendre trop bien non plus, les amateurs de bières de microbrasserie se tournant vers des styles plus extravagants ces derniers temps. Personnellement, cette Extra Special Bitter était de loin l’une de mes favorites dans le style au Québec, ces notes de grains rôtis et légèrement caramélisés, accompagnés par un houblon assez incisif dans le style, étant tout simplement sublime! C’est de plus une bière qui s’est retrouvée à plusieurs reprises dans mon frigo depuis qu’elle est brassée. Bon, trêve de nostalgie! Lors de leur mini-Bottle Release de février 2017 (auquel nous n’avons malheureusement pas pu assister), Dunham a sortie ce classique, qui a été revisité par le dry-hop au Cashmere de la houblonnière québécoise Lupuline Hopyard. Cette bière a par la suite été distribuée, j’en ai donc profité pour en ramasser quelques bouteilles chez mon détaillant spécialisé.

Visuellement, c’est toujours une bière à la couleur cuivre/terre qui est déposée dans mon verre. Le collet de mousse aux teintes orangés est assez épais et tient bien.

Au nez, des arômes de houblons herbacés et légèrement agrumés s’ajoutent à cet aspect sucré apporté par les malts caramélisés. La céréale rôtie est également à l’honneur, avec bien sûr ces notes épicées caractéristiques au seigle. Ça ressemble beaucoup à la Rye ESB standard à ce stade, peut-être avec un côté un peu plus fruité procuré par le houblon.

En bouche, même si le houblon était assez prononcé dans la version standard de cette bière (pour une ESB du moins), on retrouve clairement ici des nuances houblonnées qui rappellent le citron, la lime ou même le melon. Quelques notes herbacées et de conifères se retrouve également dans cette amertume de force moyenne (58 IBU). Les malts se font à la fois grillés et caramélisés. Ça rappelle facilement la confiture de fraise. Je crois que c’est l’une des choses que j’adore chez cette bière : la belle dualité entre l’amertume et le sucre qui viennent s’équilibrer tout en ressortant chacun à leur tour le moment venu. Le seigle est également très bien intégré, tout comme dans la version normale, se faisant un peu épicé/poivré. La texture est un peu crémeuse.

 

Appréciation générale : Cette version ressemble assez à la Rye ESB standard, excepté peut-être une amertume légèrement plus appuyée et des nuances houblonnées/fruitées un peu différentes. Quoi qu’il en soit elle n’est pas très éloignée de la version de base et sait lui faire honneur. Allez-vous en chercher une ou deux bouteilles pour découvrir ou redécouvrir ce classique avant qu’il ne soit trop tard! Le moment où je terminerai la petite réserve de Rye ESB que j’ai au frigo sera très triste!

 

17,5/20

 

Simon

Note
88 %

Manuel Lavoie-April

Originaire de Trois-Pistoles, dans le Bas-Saint-Laurent. Pour tous ceux qui ne savent pas où c’est, simplifions les choses en disant que c’est entre Rivière-du-Loup et Rimouski, sur le bord du fleuve. Je suis présentement médecin-résident en neurologie à Sherbrooke. C’est à l'été 2013 que j’ai fait mes premières armes en bière de microbrasserie avec divers produits de Dieu du Ciel! ou du Trou du Diable. J’adore les IPA, les stouts impériaux et les saisons. J’apprécie tout type de bière, tant que c’est original et/ou bien fait.

Comments

  1. […] moins intense au niveau du houblon que d’autres ESB québécoises comme la Vache Folle ESB ou la Rye ESB de Dunham. Il faut apprécier les Bitter plus minérales aussi puisque celle-ci l’est quand même […]

  2. […] n’est pas la plus grande caractéristique des IPA américaines). Encore une fois (comme la Rye ESB), je trouve qu’il est triste d’arrêter de brasser cette bière, qui était certainement […]

Laisser un commentaire

L'amateur de bière
%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
matantearchi
La Matante d’Archibald

La Matante Golden Ale 4,9% alc/vol 473 ml (Canette) Archibald   La Matante est la première bière de la microbrasserie Archibald à être dégustée sur notre site web....

Fermer